Zik : En 2017, les musiques que l'on ne veut plus entendre

Publié le par new pub marketing

Enorme carton en 2016, autant le dire tout de suite, les 3 titres qui suivent nous défrisent vraiment ! Le fait de nous défriser les oreilles n'a aucun rapport avec les aspects capillaires des chanteurs, chanteuses ou groupe (quoi) mais davantage un vent de rébellion face à l'imposition constante de certaines diarrhées sonores. Comme à chaque nouvelle année, autant prendre une bonne résolution musicale en évitant de les écouter et en passant à des sonorités envoutantes, véritablement rock ou simplement agréables.

Démarrons par ce Vianney ! 30 secondes d'écoute et l'impression grandissante que maya l'abeille vient de muter avec Calogero et les BB brunes. Guitare trop petite pour une ambition musicale trop grande... Heureusement qu'il y a les victoires de la musique en France pour pousser les artistes de la nouvelle vague. 

 

 

Continuons par Joyce Jonathan (ca pouvait aussi être TAL). Elevée au rang de chanteuse (Mdr), sa transparence musicale respire le vide, le néant, la pauvreté de la nouvelle vague française (oui encore elle). En 2017, tenons nous tous la main pour qu'elle ne passe plus en radio ou dans les émissions de Michel Drucker !

 

La liste pourrait être longue et pour cette troisième place, il faut avouer qu'il y une bonne dizaine d'ex-aequo ! Le "rappeur positif" comme il se surnomme, affirme qu'il donne de l'amour dans ses chansons... En voyant le compteur de 54 millions de vues sur YouTube pour "en Feu", nous pourrions perdre l'équilibre et nous dire qu'il faut absolument aimer ce nouveau monument marseillais... Eh ben non ! La preuve que tu peux être marseillais, vouloir être un ténor en s'appelant Soprano et ne pas avoir le talent d'IAM et la rime aussi "riche" que TUPAC.

... Bref, nous avons le droit de croire qu'en 2017, nous n'entendrons plus ce type de son mais ce n'est pas gagné !

Publié dans Zik

Commenter cet article