Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Newpubmarketing

Blog marketing, Pub, Internet, médias, buzz marketing, innovation high-tech et produits, grande distribution : la bonne info se trouve sur newpubmarketing !

Le chiffre de la semaine : Une valorisation à 37,2 milliards d'euros

Le chiffre de la semaine de 37,2 milliards correspond à la valorisation astronomique de l'entreprise Universal Music, dont Vivendi chercherait à céder en partie au chinois Tencent. Dans la Série "dis-moi pas que c'est pas vrai", cette annonce pourrait être une belle catastrophe pour le monde libre (enfin pour ceux qui pense qu'il existe encore) !

Selon une article de boursier.com "L’opération permettrait à Universal Music Group de se développer à l’international". Tu parles d'une blague ! Vivendi veut surtout encaisser un pactole gigantesque sans se soucier des dégâts dans le monde la musique et du streaming. Voilà de quoi nous mettre en jambes en ce début de mois de juin.
 
"L’agence Bloomberg affirme que le groupe français Vivendi a approché le chinois Tencent Holding LDT, pour lui céder une participation minoritaire dans sa filiale Universal Music Group. Un chinois dans le capital du numéro un mondial de la musique, le groupe qui compte parmi ses artistes Taylor Swift, Kanye West , U2, Lady Gaga ou Drake ? Aucun commentaire chez Vivendi où l’on se borne à expliquer que « le processus suit son cours », à propos de l’évolution plutôt lente de la cession d’une participation inférieure à 50 % de sa plus belle filiale, UMG."
Rappelons qu'en juillet 2018, Vivendi avait annoncé le démarrage du processus de cession d’une part minoritaire d’Universal Music, finalement préférée à l’autre hypothèse – la mise en Bourse de cette filiale. Le groupe français avait alors prévenu que ce projet pourrait être achevé dans un délai de dix-huit mois. Mi-avril, 2019, lors de la publication des derniers résultats trimestriels, la direction de Vivendi avait expliqué que cette opération se déroulait « sereinement, avec détermination et sans précipitation ». Un prix de réserve – toujours confidentiel – a été fixé dès le lancement du processus de vente.
En janvier 2019, Morgan Stanley évaluait UMG entre 25,6 milliards et 37,2 milliards d’euros. Soit davantage que la valorisation de sa société mère… Vivendi !
 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article