Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Newpubmarketing

Blog marketing, Pub, Internet, médias, buzz marketing, innovation high-tech et produits, grande distribution : la bonne info se trouve sur newpubmarketing !

Fintech : Upflow lève 2,5 millions d'euros

La Fintech Upflow lève 2,5 millions d'euros pour aider les PME avec leurs impayés ! En effet, la startup parisienne réalise sa première levée de fonds d'amorçage auprès de Kima Ventures (Xavier Niel) et eFounders. Son logiciel de relance des factures impayées a déjà séduit près d'une centaine de petites entreprises.
"Les délais de paiement, bien qu'en amélioration et sous le maximum légal de 60 jours, demeurent un problème persistant pour les entreprises françaises. La startup parisienne Upflow s'y attaque avec son logiciel de suivi et relance de factures impayées, déjà adopté par un peu moins d'une centaine de petites entreprises. Fondée fin 2017 par Alexandre Louisy et Barnaby Malet, la jeune pousse, incubée dans le startup studio eFounders, annonce ce jeudi 5 septembre sa première levée de fonds, en amorçage, auprès de Kima Ventures, le fonds lancé par Xavier Niel en 2010, qui a déjà de nombreuses participations dans le secteur des technologies financières (Alan, Ledger, Ibanfirst, Finexkap, Margo Bank, Shine), eFounders et des business angels."
Upflow, qui a obtenu un agrément, auprès de l'ALa Fintech, qui a obtenu un agrément, auprès de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), d'agent de services de paiement s'appuyant sur l'établissement de monnaie électronique Treezor (racheté par Société Générale), propose depuis fin 2018 une solution de suivi de facturation et de relance client systématisée en mode Saas (logiciel à la demande), sous forme d'abonnement, à partir de 200 euros par mois, en fonction du chiffre d'affaires. Elle a ajouté la possibilité de souscrire un compte de paiement pour faciliter le règlement en virement, prélèvement ou carte bancaire (mais il faut pour cela changer d'Iban ce qui est plus contraignant).
Le client peut configurer le type de relance, par mail automatique ou mail "manuel" généré par le logiciel, avec référence et échéance, validé par le responsable financier ou commercial avant l'envoi. La plateforme peut aussi générer des courriers de relance en recommandé.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article