Le chiffre de la semaine : 1 rebondissement

Publié le par new pub marketing

Le chiffre de la semaine : 1 rebondissement

Le chiffre de la semaine fait figure de rebondissement. Une juge californienne a suspendu l'interdiction prononcée par le département du Commerce au nom de la sécurité nationale de télécharger aux Etats-Unis l'application WeChat, du géant chinois Tencent, qui devait entrer en vigueur ce dimanche.
Une juge fédérale américaine a bloqué le décret par lequel le département du Commerce imposait à Apple et Alphabet, maison mère de Google, de ne plus proposer au téléchargement l'application chinoise WeChat de la société Tecent Holdings. La juge Laurel Beeler estime dans son arrêté que les utilisateurs de WeChat qui ont porté plainte "ont soulevé des questions légitimes sur le bien-fondé du recours au premier amendement (de la Constitution des Etats-Unis, Ndlr)".

Cette interdiction devait, dans les faits, quasiment désactiver les fonctions de l'application de la plateforme utilisée par quelque 19 millions d'utilisateurs sur le sol américain pour la messagerie, les achats, les paiements et d'autres services.
Cette décision de justice a été rendue au lendemain de celle du président Donald Trump de surseoir à l'interdiction d'une autre application chinoise, TikTok, pour permettre la poursuite de discussions en vue d'un accord avec les sociétés américaines Oracle et Walmart. Invoquant la nécessité de "protéger les utilisateurs" de TikTok et WeChat aux Etats-Unis contre un éventuel espionnage chinois, le département du Commerce avait annoncé cette semaine que les deux applications très populaires ne seraient plus autorisées à compter de ce dimanche.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article