Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Newpubmarketing

Blog marketing, Pub, Internet, médias, buzz marketing, innovation high-tech et produits, grande distribution : la bonne info se trouve sur newpubmarketing !

E-commerce : les chiffres de l'année 2020 sont enfin disponibles !

L'e-commerce alimentaire connaît une année record en 2020, selon les données de Nielsen IQ, présentées concomitamment aux résultats Fevad du premier trimestre 2021. En Europe, les ventes de produits de grande consommation (PGC) ont atteint 36 milliards d'euros en 2020, soit une hausse de 65% par rapport à 2019. La tendance est identique en Chine (l'équivalent de 75 milliards d'euros) et aux États-Unis (l'équivalent de 89 milliards d'euros). "Si l'Espagne et l'Italie partent de très bas, ce n'est pas le cas du Royaume-Uni, par exemple", commente Daniel Ducrocq, directeur général d'A3 Distrib et service distribution Europe de Nielsen IQ. L'e-commerce a déjà un poids significatif outre-Manche: 12% des achats de produits de grande consommation, soit quatre points de plus qu'en France. Ce ctaux pourrait grimper à 15% d'ici à 2025 au Royaume-Uni, selon Nielsen.

1/3 des foyers résidant en Europe de l'Ouest a réalisé au moins en achat en ligne au cours de l'année 2020. "Toutefois, 65% des acheteurs recrutés en 2020 lors du premier confinement n'ont plus effectué d'achats PGC on line ensuite", nuance Daniel Ducrocq. En effet, 2 millions de retraités ainsi que des consommateurs ruraux sont arrivés sur le circuit de l'e-commerce en raison des mesures sanitaires mais ces populations se révèlent moins appétentes pour l'e-shopping au sortir des confinements.

L'institut Nielsen estime que les pratiques ont pris quatre à cinq ans d'avance en quelques mois. Cependant, l'évolution la plus notable concerne le drive piéton. "Un drive piéton, en raison de son assortiment beaucoup plus important que celui d'un magasin de proximité en produits de première nécessité, concurrence les points de vente physiques en centre-ville", juge Daniel Ducrocq. Certes, les zones de chalandise de ce type de formats demeurent très peu étendues. 37% des Parisiens vivent à proximité d'un drive piéton, contre seulement 10% à Marseille et 9% à Strasbourg, par exemple.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article