Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Newpubmarketing

Blog marketing, Pub, Internet, médias, buzz marketing, innovation high-tech et produits, grande distribution : la bonne info se trouve sur newpubmarketing !

Grande distribution : Dès 2022, la fin du plastique pour de nombreux fruits et légumes frais en France

De nombreux fruits et légumes frais non transformés ne pourront plus être vendus sous plastique en France, avec des tolérances jusqu'en 2026 pour les plus fragiles comme les fruits rouges, selon un communiqué du gouvernement, dès 2022.

Côté légumes, poireaux, courgettes, aubergines, poivrons, concombres, pommes de terre, carottes, tomates rondes, oignons, navets, choux, choux-fleurs, courges, panais, radis, topinambours, légumes racines devront être sur les étals sans emballages plastiques. Pour les fruits, pommes, poires, oranges, clémentines, kiwis, mandarines, citrons, pamplemousses, prunes, melons, ananas, mangues, fruits de la passion, kakis sont concernés par l'interdiction. Alors que 37% des fruits et légumes sont aujourd'hui vendus sous emballage, la mesure visant une trentaine d'entre eux "devrait permettre d'éviter plus d'un milliard d'emballages en plastique inutiles chaque année", espère le gouvernement. Le décret fixant ces règles est publié depuis le 12 octobre.

Il entrera en vigueur le 1er janvier 2022 "comme prévu par la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire de février 2020, dite loi AGEC". Ainsi certaines variétés de tomates (à côtes, allongées, cerise ou cocktail), les oignons et navets primeurs, les choux de Bruxelles, haricots verts, raisin, pêches, nectarines et abricots auront un droit au plastique jusqu'au 30 juin 2023. Les exemptions les plus longues sont accordées aux fruits mûrs à point, aux graines germées, et aux fruits rouges qui ont jusqu'au 30 juin 2026 pour se débarrasser du plastique. Un délai de six mois est aussi accordé pour "écoulement des stocks d'emballages".

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article