Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Opérateur mobile : SFR ne compte plus changer de nom de marque ?

Publié le par new pub marketing

Opérateur mobile : SFR ne compte plus changer de nom de marque ?

"Prévu pour 2018, le changement de nom de SFR en Altice n'est plus envisagé. L'opérateur au carré rouge va finalement conserver sa marque SFR, et axer la priorité sur la reconquête des clients" comme nous pouvons l'apprendre dans un article lesmobiles.com (source : Alain Weill, le PDG de SFR).

Sage décision ou retour arrière obligatoire ? SFR va donc resté SFR. Certains diront que le changement de marque permet de balayer les points noirs d'une marque pour mieux repartir sur des bases nouvelles. Sauf, que la suppression d'une marque entraine régulièrement la perte des repères pour les clients et il faut avouer que ce n'est pas le moment de perdre "encore plus" de clients pour cet opérateur. Il faut donc prendre le chemin pragmatique d'une conservation du nom pour concentrer ses efforts ailleurs ! Et ca, c'est une sage décision stratégique même si le nom d'Altice fait sens dans une stratégie de convergence globale. 

Publié dans Opérateur Mobile, branding

Partager cet article

Repost0

Innovation produit : Ceclo pedalo vogue sur les courants du succès

Publié le par new pub marketing

Innovation produit : Ceclo pedalo vogue sur les courants du succès

CECLO pedalo vogue sur les courants du succès... Les pédalos électriques, drôle d'idée géniale pour plus de confort et de plaisir. Voilà la nouvelle innovation produit que nous venons de découvrir au travers de la start-up CECLO.

Autant le dire tout de suite, le concept est formidable ! La french Touch de l'innovation ne concerne pas uniquement les robots ou autres outils purement informatique. Dans la vrai vie, les inventions existent "encore" pour procurer parfois la surprise et ... la plaisir !

Le Ceclo Original est un pédalo 2.0 à assistance électrique (P.A.E). Il est est équipé d’une assistance électrique qui lui permet de fournir un effort correspondant à celui de 4 personnes qui pédaleraient sur un pédalo classique. Avec un tarif attractif, des matériaux adaptés pour une maintenance facilitée et un poids plume, Ceclo est attractif auprès des professionnels de la location et le mass market du segment du tourisme les pieds dans l’eau... 

Mais cette très belle start-up recherche de l'argent, soit près de 600 000 euros pour se développer ! Vivement qu'elle se développe et que nous puissions en profiter. Découvrez la vidéo ci-dessous :

 

En savoir plus sur http://www.ceclo.fr/

Innovation produit : Ceclo pedalo vogue sur les courants du succès

Publié dans startup, Innovation produit

Partager cet article

Repost0

Media : JCDecaux Airport Paris déploie «La Place Digitale», un écran de 80m2

Publié le par new pub marketing

Avec le nouvel espace de vente New Age Beauté inauguré hier au Terminal 2E de l’aéroport Charles de Gaulle, JCDecaux Airport Paris déploie «La Place Digitale», le plus grand dispositif digital d’Europe en zone duty free selon JCDecaux, avec un espace 100% numérique de 80m² composé de 2 écrans Led. Il est intégré à l’architecture de la zone boutiquaire du Terminal 2E Hall K*. Un dispositif vraiment impressionnant qui se démocratise partout. Notons quand même que ce type d'écran doit avoir un autre atout dans sa manche en proposant des contenus et non pas uniqueent de la pub qui pourrait être vécue comme "intrusive" pour tous les passants (enfin ca , c'est notre avis !).
* Selon JCDecaux, les voyageurs disposent dans cette zone d’un temps d’attente de 2h25.

Media : JCDecaux Airport Paris déploie «La Place Digitale», un écran de 80m2

Publié dans Media, marketing

Partager cet article

Repost0

Grande distribution : Pourquoi le partenariat Amazon et Monoprix va rebattre les cartes ?

Publié le par new pub marketing

Le secteur de la grande distribution s'agite depuis l'annonce du partenariat entre l'enseigne MONOPRIX et le géant du E-Commerce AMAZON. La nouvelle bouscule les plus conservateurs du milieu et devient pour d'autres une nouvelle forme d'enthousiasme qui démontre qu'il est possible de trouver un nouveau chemin "business". Ce nouveau partenariat est une première pour une enseigne française.

La question désormais qui se pose est de savoir "Pourquoi le partenariat Amazon et Monoprix va rebattre les cartes ?". Les enseignes de la grande distribution n'ont plus le choix aujourd'hui. Elles doivent s'adapter sans imposer des possibilités pour être toujours plus proche du client. Etre plus proche, cela signifie, procurer un service à tout moment. Les points clés de ce nouveau genre d'accord sont les suivants :

"Monoprix (groupe Casino) va vendre les produits de ses marques alimentaires (entre 5.000 et 10.000 références) aux clients du service Amazon Prime Now à Paris et dans 21 communes de la proche banlieue, pour livraison le jour même. Aucune date précise de mise en service n'a été annoncée, mais elle devrait intervenir "le plus vite possible" dans l'année. En terme de prix, chaque produit sera proposé à celui défini selon la "politique tarifaire de chacune des deux sociétés".

Ce partenariat va donner lieu à procurer des bénéfices pour les deux sociétés, dont celui d'être les premiers à s'engager dans cette voie et bénéficier d'un "avantage concurrentiel". Par ailleurs, en faisant ce partenariat, AMAZON va aussi trouver un positionnement haut de gamme et de proximité. Pas question de jouer le low-cost et d'entrer par la "petite porte". Eh oui, Si Leclerc vient lui aussi de lancer son offre de livraison à domicile, il n'a pas de partenaire complémentaire. Leclerc conserve aussi son image des prix bas à la française, ce qui n'est plus l'arme absolue de la séduction pour les consommateurs. Notons qu'AMAZON et MONOPRIX propose ce fameux complément d'offres et de services, sans vouloir "taper du prix"... Pour MONOPRIX, il vaut surement mieux avoir AMAZON comme ami que l'inverse. La bataille pourrait faire des dégâts à long terme.
Voilà qui pourrait changer de plus en plus le jeu et se rapprocher d'une stratégie vraiment "phygital" !

Partager cet article

Repost0

Web : Les français passent en moyenne 1h28 par jour sur Internet

Publié le par new pub marketing

Médiamétrie vient de sortir son étude annuelle « Année Internet 2017 ».
Que faut-il retenir ?
Fin 2017, on compte désormais près de 52 millions d’internautes chaque mois, soit 83% de la population, dont 42,2 millions au quotidien. En 10 ans, la population internaute a ainsi progressé de 40%, portée par l’explosion des usages mobiles et des réseaux sociaux.
Pour Médiamétrie, la télévision reste le premier média en France loin devant internet. Au global, les Français passent 3h42 en moyenne chaque jour devant leur téléviseur, contre 1h28 sur internet. Mais l’équilibre TV / Internet est différent chez les 15-24 ans : leur temps passé sur internet (1h38) est désormais supérieur à celui passé devant le téléviseur (1h26) et il y a plus d’internautes quotidiens de 15-24 ans que de téléspectateurs du même âge. Cependant, ce temps passé sur internet comprend toutes les activités réalisées en ligne dont un tiers consacrées à regarder des contenus vidéos.
Avec plus de 30 millions de mobinautes chaque jour (48%), le Smartphone est désormais le premier écran pour se connecter au quotidien à Internet, devant l’ordinateur.
En fin notons que les GAFA représentent 36% du temps Internet des Français ! Merci Google, Facebook et Amazon !
Web : Les français passent en moyenne 1h28 par jour sur Internet
Web : Les français passent en moyenne 1h28 par jour sur Internet

Publié dans Web, socialmarketing, Mobile

Partager cet article

Repost0

Les pires pub : State Farm USA ne casse pas des briques

Publié le par new pub marketing

Histoire de rassurer les créatifs français qui peuvent avoir des pertes d'énergies en matière d'inspiration publicitaire, il faut toujours prendre l'exemple d'une "pire pub" étrangère pour reprendre espoir ! Voici donc une "pire pub" à l'américaine pour la marque d'assurance "State Farm". 30 secondes de publicité qui ne donnent rien où la chute est surement la plus mauvaise des deux dernières années (c'est pas complètement vrai mais c'est tout comme !). On ne voit pas dans ce spot l'intérêt immédiat d'un "humour prudent". En fait, il n'y a pas d'humour, c'est même trop sérieux cette histoire. Mauvaise construction et discours à rallonge, voici les deux points négatifs d'une publicité catastrophique. 

... Bref, à oublier au plus vite !

 

Publié dans Les pires Pub

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>