Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pub d'autrefois : 1981, Demain j'enlève le bas

Publié le par new pub marketing

Pub d'autrefois : 1981, Demain j'enlève le bas

Le 31 août 1981, une jeune femme en maillot de bain annonce à la France entière ” Le 2 septembre, j’enlève le haut”. Une promesse de communication dont tout le monde se souvient (pour les plus anciens !). Sur 900 affiches 4×3 dans Paris et 6 villes de province de plus de 500000 habitants s’exhibe la poitrine dénudée de Myriam Szabo, 19 ans, mannequin. Elle s’engage alors : “Le 4 septembre, j’enlève le bas”. Et le 4 septembre, Myriam dévoile ses fesses avec une troisième accroche qui est la révélation de cette campagne teasing “Avenir, l’afficheur qui tient ses promesses”. C'est fort, très fort comme communication, non ?

La France ne parle plus que de cela. Héroïne des médias, Myriam déclenche la polémique. A Lille, l’association “Du côté des femmes” dépose plainte pour “outrage aux bonnes moeurs”, “atteinte à la dignité des femmes” et “incitation au voyeurisme”. Et le 05 septembre, le tribunal de Lille condamne l’afficheur à recouvrir “partiellement ou totalement” ces fesses qui dérangent.

L’intention de la société Avenir qui était de démontrer à ses clients qu’il est possible de poser une affiche en quelques heures, puis d’en changer si on le souhaite tous les deux jours. La campagne Myriam a largement couvert sa cible composée alors de 4500 publicitaires français et de leurs annonceurs, puisqu’en septembre 1981, la campagne avait déjà rapporté près de 300 000 euros de retombées presse touchant ainsi également le grand public.

Pub d'autrefois : 1981, Demain j'enlève le bas
Pub d'autrefois : 1981, Demain j'enlève le bas

Publié dans Pub d'autrefois

Partager cet article

Repost0

Social Media : Pourquoi une image de Burger engage les instagrammers ?

Publié le par new pub marketing

Il y a une réalité qui n'échappe pas aux cibles en marketing. Il faut engager les consommateurs et les clients pour qu'une marque soit visible. L'endroit parfait pour se faire connaître reste le réseau social. Pas uniquement facebook ou Twitter mais plutôt Instagram. On se demande comment une simple photo d'un burger dans une voiture génère des dizaines de milliers de vues, des likes et des commentaires. (Exemple : Burger King)

La raison du phénomène s'explique en trois points :

1. La marque joue avec les cibles en les valorisant régulièrement.

2. Il faut animer quotidiennement un compte pour le rendre visible, lisible mais aussi "vivant" ! Rien de pire qu'une communication qui arrive de l'agence. Il faut être dans le "vrai". Celle de l'expérience utilisateur.

3. La mise en avant du produit suscite toujours la surprise alors qu'on le connaît par cœur. Sauf que les réactions entraînent le mouvement des réactions. Il suffit d'allumer la mèche et les likes suivent ... Easy !

Pour une marque, la communication n'est pas toujours simple sur les réseaux et il est important de retenir les trois principes : Valorisation, lisibilité, mouvement régulier des informations.

Enjoy !

Publié dans Instagram, Buzz, SocialMedia

Partager cet article

Repost0

Streaming : Disney+ va sortir MULAN le 4 septembre ... mais cela aura un prix !

Publié le par new pub marketing

Streaming : Disney+ va sortir MULAN le 4 septembre ... mais cela aura un prix !

L’adaptation en live-action très attendue de MULAN, grand classique de l’animation sorti en 1998, sera disponible sur Disney+ US dès le 4 septembre 2020. Les abonnés de Disney+ devront toutefois débourser 29.99 $ pour visionner le long-métrage à domicile. Il sortira aussi en Nouvelle-Zélande, en Australie et en Europe ! Après trois reports et sans véritable visibilité pour la sortie en salle, il fallait bien trouver une solution. Néanmoins, on se demande pourquoi le prix est aussi élevé. Un abonnement et en sus un prix de presque 30 dollars, S'agit-il d'une nouvelle stratégie commerciale récurrente pour le géant du divertissement ? Il n'est pas certain que cela soit un coup de marketing très avisé. Il y a déjà de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, où des centaines de personnes contestent cette sortie pour un prix "exorbitant". Affaire à suivre ...

Publié dans streaming, Disney+, Web

Partager cet article

Repost0

Social Media : Twitter dans le viseur de la FTC

Publié le par new pub marketing

Dans un rapport financier, l’entreprise a déclaré avoir reçu un projet de plainte de la part de la FTC, le régulateur américain du commerce. Ce dernier lui reproche un fait déjà connu: entre 2013 et 2019, Twitter a permis aux annonceurs de viser plus précisément les utilisateurs de la plateforme de microblogging en utilisant leurs adresses email et les numéros de téléphone sans que ces derniers y consentent. Twitter anticipe 250 millions de dollars d’amende pour atteinte à la vie privée !

Dans un communiqué, Twitter s’est excusé et a plaidé l’erreur. L’entreprise n’a pas pu dire combien d’usagers étaient concernés par cette utilisation abusive de leurs données mais a promis que cette pratique relevait du passé. Un mésusage qui pourrait coûter cher au réseau social. La FTC envisagerait ainsi de lui infliger une amende comprise entre 150 et 250 millions de dollars. «L’affaire est en cours, et aucune certitude n’existe sur son issue», prévient Twitter.

Publié dans Twitter, SocialMedia

Partager cet article

Repost0

Sponsoring : Adidas va mettre en Rose le Real de Madrid à l'extérieur

Publié le par new pub marketing

Adidas va mettre en Rose le Real de Madrid à l'extérieur pour la saison 2020-2021 ! Si la tenue domicile des Turinois présente un graphisme innovant, celle du Real Madrid elle, affiche une couleur surprenante : le rose. Déjà apparue sur les maillots des Madrilènes lors de la saison 2014-2015, cette teinte décorera les flancs de la tunique domicile et une petite partie du col. À noter que les logos et le sponsor restent en noir.

 

Publié dans Sponsoring, marketing

Partager cet article

Repost0

Branding : STELLANTIS, la nouvelle marque corporate de FCA et PSA

Publié le par new pub marketing

Branding : STELLANTIS, la nouvelle marque corporate de FCA et PSA

Stellantis, tel sera le nom du nouveau groupe formé par PSA et FCA. Né de la fusion des deux groupes automobiles, Stellantis fait référence à un alignement d'étoiles que sont Peugeot, Citroën, Opel, Jeep, Alfa Romeo et Maserati. C'est beau non, comme explication ?
Les constructeurs PSA etFiat Chrysler (FCA), donne naissance au quatrième groupe automobile mondial en volume et au troisième en chiffre d'affaires. PSA et Fiat Chrysler ont réaffirmé que « la finalisation du projet de fusion devrait avoir lieu au premier trimestre 2021 ». Le nouvel ensemble abritera sous un même toit des marques emblématiques comme Peugeot, Citroën, Opel, Jeep, Alfa Romeo et Maserati.
« Stellantis est issu du verbe latin "stello" qui signifie "briller d'étoiles". Il s'inspire de cet alignement nouveau et prometteur de marques automobiles légendaires et de cultures d'entreprises fortes qui, en s'unissant, créent l'un des nouveaux leaders de la prochaine ère de la mobilité », ont expliqué les deux groupes. Le nom Stellantis « sera utilisé exclusivement au niveau du groupe, en tant que marque "corporate" », tandis que les noms et logos des marques existantes au sein des deux constructeurs « resteront inchangés ».
« Le processus de création du nouveau nom a débuté peu de temps après l'annonce de l'accord de fusion » en décembre dernier, « avec le support du groupe Publicis », ont précisé les deux constructeurs.

La fusion doit encore obtenir le feu vert des autorités de la concurrence. La Commission européenne a annoncé récemment l'ouverture d'une enquête approfondie sur cette opération, craignant qu'elle nuise à la concurrence sur le marché des véhicules utilitaires.

 

Publié dans branding, design, Automobile

Partager cet article

Repost0