Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

63 articles avec fintech

Fintech : Paylib monte en puissance et vise 25 millions d’inscrits

Publié le par new pub marketing

Depuis le début de la crise sanitaire, le nombre de clients de la fintech a été multiplié par trois, avec une utilisation intensifiée de 30%.
Paylib monte en puissance. Hier, la solution de paiement mobile a annoncé que trois nouvelles banques - le Crédit Mutuel, le CIC et la Bred - proposeront sa fonctionnalité «Paylib entre amis». «Ces trois acteurs représentent les 20% du marché qui nous manquaient», confie à L’Agefi Vincent Duval, directeur général de Paylib.

Lancée en 2013, la fintech a réussi à convaincre toutes les grandes banques françaises d’utiliser sa solution. Seule HSBC France, occupée par un projet de cession, ne fait pas partie du lot. De son côté, le groupe BPCE a décidé d’arrêter en juin dernier le paiement sans contact via Paylib, conservant néanmoins le paiement entre amis.

Comme la plupart des applications de paiement mobile, Paylib a tiré profit de la crise sanitaire. Après les phases de confinement, l’usage moyen s’établit à 8 transactions par mois par actif (6,5 pour le paiement en magasin et 1,5 pour l’envoi d’argent entre personnes), ce qui représente la moitié de l’usage d’une carte bancaire.

Au début de l’année 2020, Paylib revendiquait un chiffre de 5 transactions par mois. Depuis la crise, le nombre d’inscrits a été multiplié par 3 et l’usage par chacun s’est intensifié de 30%. «Nous avons 15 millions d’inscrits et nous avons l’ambition d’arriver à 20 ou 25 millions d’ici à la fin de l’année 2021», explique le patron de la fintech.
Le paiement en magasin a été «boosté» par la crise sanitaire. «L’augmentation du plafond de paiement sans contact des cartes de 30 à 50 euros n’a pas entravé l’usage du paiement mobile», explique son patron. Paylib en magasin n’est disponible que sur Android «car Apple verrouille l’antenne NFC pour sa propre application Apple Pay», indique son patron.

 

 

Publié dans startup, fintech, Web

Partager cet article

Repost0

Start-up : l'assurtech + Simple lève 20 millions d'euros

Publié le par new pub marketing

Start-up : l'assurtech + Simple lève 20 millions d'euros

L'insurtech française +Simple lève 20 millions d'euros pour soutenir son implantation en Allemagne et conquérir d'autres pays. Elle étoffe son offre, notamment avec la cybersécurité.
+Simple, un courtier en ligne vient de boucler un tour de financement de 20 millions d'euros auprès d'Idinvest, de Mundi Ventures et de Speedinvest, incluant une part d'augmentation de capital (15 millions) et de dette (5 millions).

« Nous sommes un intermédiaire avec une connaissance très fine de nos utilisateurs grâce à la technologie », résume Eric Mignot, cofondateur de la jeune pousse avec Salah Hamida et Anthony Jouannau. Cinq ans après sa création, +Simple compte désormais 50.000 clients et travaille avec 21 assureurs (Malakoff Mederic Humanis, Generali, Allianz, etc.) qui lui donnent une délégation pour sélectionner et gérer les risques pour leur compte. Pour s'étendre, +Simple vise également l'international. La start-up a d'ailleurs déjà racheté cet été April Entreprise Est, la filiale du courtier April, qui lui permet de mettre un pied en Allemagne. Cette opération, la deuxième après l'acquisition de Crealinks, spécialisé sur les métiers du tatouage, renforce sa stratégie de déploiement et en appelle d'autres.

Publié dans startup, Web, fintech

Partager cet article

Repost0

Automobile : GM se sépare des cartes de crédits au profit de Goldman Sachs

Publié le par new pub marketing

La banque d'affaires américaine Goldman Sachs va racheter l'entreprise de cartes de crédit de General Motors, GM Card,  pour environ 2,5 milliards de dollars, rapporte le Wall Street Journal (WSJ), citant des sources anonymes proches du dossier. Il semble que la banque britannique Barclays était également sur les rangs, selon le quotidien américain des affaires.

Goldman Sachs et GM Card se sont mises d'accord sur le prix de rachat et devraient finaliser l'opération dans les semaines à venir, selon le WSJ.

"Goldman Sachs, nouveau venu dans le domaine des cartes de crédit, a remporté l'enchère sur Barclays", ont déclaré des sources proches du dossier, ce qui permettra à la société de Wall Street de récupérer plus d'un million de titulaires de cartes GM et leurs dépenses annuelles d'environ 8,5 milliards de dollars, indique le journal. Goldman Sachs, qui est en train d'étoffer sa division de banque de détail, n'est pas tout à fait novice dans le secteur puisqu'elle avait noué un partenariat avec Apple pour lancer une carte bancaire. L'établissement compte attirer 300.000 nouveaux clients individuels dans la gestion de patrimoine et va proposer à partir de 2021 la possibilité d'ouvrir un compte courant. Cette opération intervient à un moment compliqué, note le WSJ, puisque les banques ont dû reporter les paiements de millions de titulaires de cartes de crédit confrontés à des difficultés financières liées à la pandémie de coronavirus. Elles ont mis de côté des milliards de dollars pour couvrir les pertes potentielles si leurs clients n'honoraient pas leurs échéances de remboursements. Voilà un nouveau recentrage pour GM sur le monde de l'automobile !

Publié dans Automobile, fintech

Partager cet article

Repost0

Start-up : Alliance for Impact, l'alliance d'Aviva, La Ruche et Ventech pour soutenir les start-ups

Publié le par new pub marketing

L'assureur, l'incubateur et le fonds d'investissement créent Alliance for Impact, un dispositif inédit combinant un programme d'accompagnement à la levée de fonds et un véhicule d'investissement dédiés à ces jeunes entreprises qui cherchent à améliorer le monde.

Les trois acteurs de l’écosystème innovant s’allient pour lancer Alliance for Impact, un partenariat original qui combine un programme d’accompagnement dédié à la levée de fonds avec une poche d’investissement pour le financement en amorçage de startups à impact. À l’origine de l’initiative, Aviva France apporte ainsi non seulement les 22 millions d’euros dévolus à l’opération mais aussi son aura de soutien historique des startups à impact. La Ruche sera chargée de sourcer et sélectionner les pépites puis de superviser leur accompagnement. Et enfin le fonds Ventech, choisi par Aviva pour se voir confier la gestion de la poche d’investissement, garantira le déploiement des fonds et la gestion du portefeuille. La première promotion de dix pépites a déjà été sélectionnée. Ces startups à impact qui n’ont pas encore été soutenues par des VCs bénéficieront jusqu’à douze mois d’accompagnement pour se préparer à leur levée d’amorçage. Suivies par deux mentors stratégique et financier, un professionnel de La Ruche et un collectif d’experts, elles seront guidées pour comprendre comment fonctionne et raisonne un investisseur et adapter leur stratégie et leur pitch.

 

Publié dans startup, Web, fintech

Partager cet article

Repost0

Fintech : La fintech Obvy s'associe à Banque Casino sur le paiement fractionné

Publié le par new pub marketing

La fintech Obvy a développé un système de paiement sécurisé pour les transactions entre particuliers. La Startup étoffe son offre en proposant les facilités de paiement Banque Casino.

Le paiement fractionné n'est pas un nouvel usage de consommation mais il devient incontournable au fur et mesure du temps dès que les consommateurs veulent échelonner les paiements des petits achats -moins de 2000 euros). Jusqu'à présent réservé aux clients des (e-)commerçants, le paiement fractionné fait son entrée sur le marché des transactions entre particuliers. Qu'il s'agisse du paiement en 3, 4, 10 fois ou différé, les consommateurs amateurs de petites annonces pourront désormais accéder à l'ensemble des facilités de paiement proposées par Banque Casino au travers d'Obvy.

Afin de faciliter et de sécuriser les transactions liées à l'économie circulaire, la fintech Obvy a développé une solution de paiement entre particuliers, pour des transactions allant de 1 à 200 000 euros. La solution d'Obvy agit comme tiers de confiance en conservant les fonds de la transaction dans un coffre-fort virtuel. Les fonds ne sont débloqués que lorsque le bien est en la possession de l'acheteur, et le vendeur a la garantie de solvabilité de l'acheteur et celle d'être payé.

Publié dans Web, fintech, ECOMMERCE, startup

Partager cet article

Repost0

Branding : Bnext, une néo-banque espagnole change son indentité de marque

Publié le par new pub marketing

Branding : Bnext, une néo-banque espagnole change son indentité de marque

Encore un cas d'école en matière de rebranding et de changement de logotype !

Bnext est une néobanque espagnole opérant en tant qu'entité de monnaie électronique sous l'autorisation de la Banque d'Espagne. Fondée par Guillermo Vicandi et Juan Antonio Rullán en 2017, elle offre une alternative à la banque traditionnelle permettant aux gens de mieux contrôler leur argent grâce à une carte liée à un compte Bnext Standard ou Premium. Bnext propose également un Marketplace disponible depuis son application qui offre une gamme complète de services financiers pour répondre aux besoins des utilisateurs. Depuis son lancement, il a levé plus de 30 millions de dollars et compte plus de 400 000 utilisateurs actifs en Espagne. Depuis début 2020, Bnext est également présent au Mexique. Voici donc une nouvelle identité pour cette néobanque qui nous touche le cœur :-) Le logotype est très simple mais très puissant sur le plan de la mémorisation. C'est bien vu même si ce dernier est "très flat design" et on adore !

 

Branding : Bnext, une néo-banque espagnole change son indentité de marque
Branding : Bnext, une néo-banque espagnole change son indentité de marque

Publié dans branding, marketing, fintech, startup

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>