Web : Un cyberscore va faire son apparition mais il vaut mieux en rire !

Publié le par new pub marketing

Dans la "série je me fais plaisir avec des mesures complètement bidon", le Sénat a voté jeudi dernier à l'unanimité le principe d'un "cyberscore", un repère destiné à informer les utilisateurs d'outils numériques sur la sécurisation de leurs données, comme le fait le visuel "nutriscore" pour les produits alimentaires. La proposition de loi de Laurent Lafon, nouveau président de la commission de la Culture, était examinée en première lecture dans le cadre d'une niche centriste.

On se fait vraiment plaisir en France, non ? Quoi de plus défensif et de plus restrictif que ce genre de mesure au moment où il existe des millions de sites sur la toile. Les amateurs de la politique en matière de digital sont de retour mais il faudrait les applaudir selon certains pour la modernité de la proposition. C'est une blague de plus en matière de mesure prise par les politiques et il faut avouer que nous pourrions nous passer de cette cyber-mascarade.

"L'idée est donc de compléter le code de la consommation en y ajoutant une obligation pour les opérateurs de communiquer les informations relatives à la sécurité des données hébergées par eux-mêmes ou leurs prestataires, de cloud notamment. Avec l'objectif d'arriver à "un visuel clair et compréhensible", a précisé M. Lafon, sur le modèle du "nutriscore". Les indicateurs seraient fixés par arrêté, avec le concours de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi)". La question du périmètre d'application fait cependant débat... Bah oui tu m'étonnes !

Publié dans Web

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article